Les hormones ne sont pas des bonbons

Je pense que nous rêvons toutes à un moment ou à un autre d'avoir une poitrine de femme, et hésitons à nous procurer des oestrogènes sur internet dans ce but.
Rappelons cependant que les hormones ne sont pas des bonbons magiques faisant apparaître des seins sur son buste, qui disparaîtraient ensuite dès qu'on ne souhaite plus les avoir.

Aspect pratique

Laissons de côté l'aspect médical dans un premier temps pour ne parler que de l'aspect pratique, au-delà des fantasmes.
Beaucoup se disent "je vais prendre juste un tout petit peu d'hormones, comme ça, je n'aurai que des petits seins que je pourrai aisément cacher sur mon lieu de travail".
Ces personnes ne souhaitent la plupart du temps pas du tout vivre à plein temps en femme, et cachent parfois à leur entourage qu'elles se travestissent.

Comment comptez-vous dissimuler votre poitrine sur une plage, à la piscine, ou dans des vestiaires? Ou à la femme que vous allez peut-être rencontrer dans quelques mois? Que direz-vous à votre médecin généraliste lorsque vous serez torse nu face à lui pour une visite de routine?
Si vous n'aviez pas pensé à ces situations et qu'elles vous terrorisent, alors c'est clairement qu'il ne faut pas vous lancer là-dedans. Si toutefois vous hésitez encore, passons à des choses bien plus dramatiques...

Aspect médical

Les hormones sont probablement une des substances chimiques les plus puissantes secrétées par le corps humain. Leurs effets sont multiples, et importants sur le long terme.
La prise d'hormones ne développe pas juste la poitrine. Il s'agit là de l'aspect le plus visible (et pas forcément celui auquel la personne qui souhaite prendre des hormones attachera le plus d'importance), mais il y a d'autres effets féminisants, tels le déplacement des graisses. Mais aussi d'autres comme l'impuissance, et surtout la stérilité, ce dernier effet étant irréversible au bout de quelques mois de prise seulement.
De plus, il y a également des risques liés à la prise d'oestrogènes tels le cancer du sein, ou les phlébites pouvant elles-mêmes provoquer une embolie pulmonaire.
Concernant les anti-androgènes, et en particulier de l'androcur, les risques connus sont principalement la dégénérescence du foie et la dépression.
Il est donc particulièrement important d'avoir un suivi médical rigoureux associé à la prise d'hormones.

Et ce n'est pas parce qu'on prend juste un peu d'hormone que c'est moins grave... Pour prendre une image, même si vous prenez un peu de tabac, vous pouvez devenir dépendant. Sauf que si on peut se sevrer du tabac, on ne peut pas aussi facilement stopper la prise d'hormones.
Un sevrage hormonal peut en effet être dangereux pour la santé, et peut entraîner une reprise anarchique de la production de testostérone par l'organisme (effet rebond).

Conclusion

Bon, maintenant, du calme, les complications sont loin d'être systématiques. Mais faites attention...
Comme vous le voyez, on est loin du mythe où l'hormone est un produit magique permettant de réaliser ses fantasmes. Prendre des hormones doit relever d'une démarche réfléchie, après être sûre que l'on souhaite désormais vivre à plein temps en femme, et ce de manière irréversible. Et évidemment se dérouler autant que possible avec un suivi médical...

Références

Pour plus de détails sur le sujet, n'hésitez pas à consultez ces différents sites, ou à en parler à votre médecin: